Historique



HISTORIQUE DE LA FFMJSEA

1929

Le 4 mai, Gaston DOUMERGUE, président de la République, signe le décret de création de la Médaille d'Honneur de l'Education Physique. L'initiative en est due à Gaston ROUX, attaché de cabinet de Henry PATE, sous-secrétaire  d'Etat à l'Education Physique. Devant le développement des sports, celui-ci a proposé la création d'une médaille destinée à récompenser le dévouement à cette cause. Confirmation est faite le 3 août au Journal Officiel.

1932

Grâce à l'impulsion de René LEGRAIN-EIFFEL, l'Association des Médaillés de l'Education Physique est constituée et déclarée sous le n° 3759 du ministère du Travail et de la Prévoyance.

1939

La guerre oblige l'association à se mettre en sommeil pour une durée indéterminée.

1946

Création de la Médaille de l'Education Physique et des Sports par décret du 27 novembre, avec trois niveaux : bronze, argent et or.

1951

Un petit groupe d'amis se réunit à l'initiative de Gaston ROUX pour envisager la renaissance de l'association, sur de nouvelles bases. Henri SCHUMACHER accepte la présidence provisoire et le 17 avril l'Association Nationale des  Médaillés de l'Education Physique et des Sports (ANMEPS) est déclarée à la Préfecture de Police de Paris sous le n° 16-270. Des sections départementales sont alors créées.

1953

Sur proposition du président SCHUMACHER, la Caisse de Secours et de Prévoyance est créée lors de l'assemblée générale; elle trouve ses premiers fonds grâce à la générosité de quelques dirigeants et est ensuite alimentée par un  prélèvement de 10% sur les cotisations.

1954

L'ANMEPS est placée sous le haut patronage de Monsieur le Président de la République.

1956

Les démarches du bureau de l'ANMEPS aboutissent à la création de l'Ordre du Mérite Sportif avec trois grades: commandeur, officier, chevalier, et à l'institution de la Médaille d'Honneur de la Jeunesse et des Sports à un seul grade  (décret du Ministère de l'Education nationale du 6 juillet).

1958

L'association est reconnue d'utilité publique (décret du Ministère de l'Intérieur du 9 juillet).

1959

Par décret du 9 novembre, l'association s'appelle Association Nationale des membres du Mérite Sportif et des Médaillés de la Jeunesse et des Sports, avec le signe ANMEPS.

1963

Malgré les efforts des dirigeants, le 3 décembre, le gouvernement du général De Gaulle décide de supprimer 18 Ordres dont celui du Mérite Sportif, et crée l'Ordre national du Mérite. Dans l'optique de faire une acquisition, l'ANMEPS  approuve la création d'un Comité national de gestion de la maison de repos et de retraite du sportif.

1965

Roger MENARD, président du Racing-Club de France, successeur de Henry SCHUMACHER à la présidence,  réalise l'achat du château de Boisseron grâce à une aide financière du Secrétariat d'Etat chargé de la Jeunesse et des  Sports, de l'ANMEPS et de plusieurs organismes partenaires.

1968

 L'association crée au château de Boisseron une maison de repos et de retraite destinée à accueillir les sportifs ayant besoin de repos et les anciens sportifs qui peuvent s'y installer pour des séjours plus longs. L'inauguration est  faite le 8 septembre en présence de Joseph Comiti, secrétaire d'Etat aux Sports, au cours de la 17è assemblée générale de l'ANMEPS. La gestion du château est confiée à la Mutuelle des Sports.

1969

Par décret n° 69-942 du 14 octobre, la Médaille de la Jeunesse et des Sports à trois échelons (bronze, argent et or) est créée, se substituant à la Médaille d'Honneur de la Jeunesse et des Sports, et fixant à 8-12-20 ans les  temps de services rendus avant distinction. Le décret est signé par le président Georges Pompidou, le premier ministre Jacques Chaban-Delmas et le secrétaire d'Etat chargé de la Jeunesse et des Sports Joseph Comiti. Est  également créé le Comité de la Médaille, auquel siège le président de l'ANMEPS.

1970

Par décret n° 70- 26 du 8 janvier, le contingent annuel de médailles est fixé à 6000.

1974

Création du « diplôme de lauréat sportif de l'ANMEPS ».

1986

La gestion du château de Boisseron est confiée à l'association Relais Soleil.

1988

Création de la Lettre de Félicitations pour services rendus à la cause de la Jeunesse et des Sports (instruction n° 88-112 du Secrétariat d'Etat, le 22 avril), le contingent étant le triple de la dotation en médaille de bronze.  L'Instruction est signée par Christian Bergelin, secrétaire d'Etat chargé de la Jeunesse et des Sports.

1991

Le 10 juillet, l'ANMEPS devient la Fédération Nationale des Médaillés de la Jeunesse et des Sports (FNMJS). Parution au Journal Officiel le 7 janvier 1992. Les titulaires de Lettres de Félicitations deviennent membres actifs.

1997

Au Congrès de St Jean de Luz, Jean GALLIOZ est élu président.

1998

Par arrêté du 20 juillet du ministère de l'Intérieur, la FNMJS devient la FFMJS: Fédération Française des Médaillés de la Jeunesse et des Sports. Un partenariat est signé avec la Fédération  Nationale du Sport en Milieu Rural.

1999

La FFMJS est agréée au FNDS (Fonds national pour le Développement du Sport).

2000

Tous les départements ont un CDMJS (Comité Départemental des Médaillés de la Jeunesse et des Sports), les régions un CRMJS. Le contingent annuel de médailles Jeunesse et Sports passe de 6000 à 8000, soit 5300 de bronze,  2000 d'argent et 700 d'or par décret n° 2000-543 du 16 juin (J.O. du 20 juin), à la suite d'une action commune menée par le CRMJS du Centre et la FFMJS. Le décret est signé Lionel Jospin, premier ministre, et Marie-George Buffet,  ministre de la Jeunesse et des Sports. Un partenariat est signé avec la Fédération Française Handisport.

2003

Le 31 mai, à Tours, l'assemblée générale extraordinaire de la FFMJS autorise le président Gallioz à signer l'acte de vente du château de Boisseron (oui unanime de 348 voix).

2004

Le 28 janvier, l'assemblée générale extraordinaire, tenue au CREPS de Châtenay-Malabry, adopte de nouveaux statuts précisant notamment que les 20 membres de l'Instance dirigeante fédérale sont élus pour 4 ans et que leur  mandat expire dans les 6 mois suivant les Jeux Olympiques d'été, au plus tard le 31 mars. Signature de l'acte de vente de Boisseron. Obtention de l'agrément de groupement sportif par le préfet de police de Paris le 30 novembre (n  ° 75 SVF 04 19).

2006

Obtention de l'agrément national de Jeunesse et d'Education Populaire, le 23 juin.

2009

Jean GALLIOZ se retirant, l'assemblée générale élective de Paris élit Michel CHAIGNE à la présidence.

2010

On estime qu'il y a en France 14 millions de licenciés sportifs et 3,5 millions de dirigeants bénévoles oeuvrant dans le cadre de la Jeunesse, des Sports et de la vie associative.

2011

Création du Challenge National du Jeune Bénévole récompensant les jeunes bénévoles de moins de 26 ans s’investissant pour leur club ou leur structure associative.

2012

Lancement du Challenge National de la Citoyenneté récompensant des individuels ou des groupes pour leurs actions citoyennes.

2013

Michel CHAIGNE quitte la Présidence de la Fédération à l’assemblée générale élective de Vernon - Election de Gérard DUROZOY.

Novembre 2013 : ouverture du nouveau site internet de la Fédération.

Le décret du 18 décembre 2013 modifie l’appellation de notre médaille qui devient la Médaille de la Jeunesse, des Sports et de l’Engagement Associatif.

2014

Le 25 mai 2014, lors de l’assemblée générale extraordinaire et suite au décret du 18 décembre, l’appellation de notre Fédération devient : Fédération Française des Médaillés de la Jeunesse, des Sports et de l’Engagement Associatif (FFMJSEA).

 

Voir la brochure du 60ème anniversaire, cliquer ici

 

Les présidents

Schumacher

histor3

histor4

histor5

histor6

         

histor7

histor8

histor9

MC

Gérard Durozoy,,,

 

Les insignes et logos

histor11

histor15

histor16

Logo FFMJS

ANMEPS 1959 - 1991

FNMJS 1991 - 1997

1997 - 2010

2010 - 2013

       

Logo FFMJSEA (cmjn)

     

FFMJSEA - 2014